Huile sur toile fin XIXe siècle

Tableau représentant une ruade d’âne parmi les oies, huile sur toile, fin XIXe siècle.

 

Cette œuvre n’avait jamais été restaurée mais était très dégradée : déchirures, trous, manques de peinture, déformation de la toile.

Une restauration fondamentale a été nécessaire pour la remise en état du tableau avec les étapes essentielles de rentoilage/nettoyage/masticage/ponçage/ retouches et vernis.

L’opération la plus lourde a consisté en un rentoilage de l’œuvre.

Désolidarisée de son châssis d’origine, la toile a été collée sur un nouveau support toile avec une colle de peau puis replacée sur un nouveau châssis à clefs.

Cette nouvelle planéité a permis au restaurateur de poursuivre sa restauration en nettoyant la peinture puis en y apposant un vernis de protection permettant d’isoler l’œuvre originale des interventions suivantes :  comblements des manques localisés le long des déchirures et au centre de la toile, ponçage des zones mastiquées puis retouches chromatiques de toutes les zones lacunaires avant vernis final rendant à cette toile son aspect d’origine.

 
 

La forme et le rythme des nouvelles retouches imitent celles de l’artiste, c’est une restauration invisible issue d’un protocole d’accord entre le client et le restaurateur avant toute intervention.

 
 

S’ils le souhaitent les clients peuvent être tenus au courant de l’avancée de la restauration et nous leur envoyons des photos des travaux en cours de réalisation.

L’utilisation adéquate des produits de restauration donne une nouvelle pérennité aux œuvres : nouveaux châssis, nouveaux supports, planéité retrouvée et accidents dissimulés, les peintures peuvent ainsi traverser les années si elles sont conservées dans de bonnes conditions respectant les taux d’hygrométrie et de température correspondant à leur nature. C’est ici que rentre en jeu le rôle du client qui devient conservateur préventif de son propre bien culturels.