Restauration d’œuvres d'art / Exposition / Galerie / Location d'espace
Cart 0

La cire, un matériau original

 

Reconstitution d'un mannequin en cire

 

La cire est un matériau aux caractéristiques physiques et chimiques bien particulières : elle est malléable à température ambiante, son point de fusion est bas (45°C), elle a une faible viscosité quand elle est fondue et n'est pas soluble dans l'eau.

Pourquoi vous parler de cire dans le cadre d'objets d'art? On la range volontiers dans "les matériaux divers" car les commandes de restauration de cire sont assez rares.

 

Nos restaurations

Restaur'Arte s'est toutefois penché sur quelques œuvres très différentes les unes des autres : buste de Louis XV représenté à l'âge de neuf ans et sculpté par Coysevox, tableau religieux nancéien mettant en scène des personnages en cires habillées représentant Saint Nicolas sauvant des enfants et datant du XVIIIe siècle, portrait d'Alexandre Brongniart d'après Houdon.

Sculpture en cire signée Coysevox

La sculpture de Louis XV par Coysevox serait peut-être une maquette pour une fonte à cire perdue mais on n'en est pas sûrs. Elle possède toutes les caractéristiques d'un modèle dévolu à devenir un bronze. La cire est sculpté très finement détaillant les broderies que porte le dauphin et elle est posée sur un noyau de terre.

Cire perdue et techniques de restauration

La cire perdue est un procédé de moulage que l'on obtient à partir d'une terre réfractaire recouverte d'une cire sculptée dans les moindres détails recouverte elle même par d'argile qui s'évacue pendant la cuisson par des orifices, laissant ainsi un vide que viendra combler le bronze en fusion. On ne peut couler qu'un seul exemplaire de chaque modèle avec cette technique.

La restauration de la cire peut s'effectuer à l'aide d'un comblement composé de cire micro cristalline que l'on peut teindre dans la masse pour imiter au plus près l'aspect du matériau d'origine. Elle se fond au white spirit et à la chaleur et peut se modeler à l'outil ou à la main.

Principes de conservation

Très sensible aux écarts de température et d'hygrométrie, la cire doit se conserver selon les directives de la Direction des Musées de France à une température ambiante de 15 à 25°C et une humidité relative de 55 % (+/- 5%), (on tolère une fourchette de 40 à 65%). En dehors de ces critères, la cire peut se ramollir, ou se fissurer par rétractation.

 Restauration d'un Jésus en cire pour une crèche de noël

Restauration d'un Jésus en cire pour une crèche de noël