Terre cuite : Histoire, technique, et restauration

Un peu d'histoire sur la terre cuite

 

Restauration d'une porcelaine Chinoise Tang

 

Les tout premiers objets en terre cuite datent du Paléolithique Supérieur (45000 - 10000 avant J.C). Nous avons tous en tête les représentations de Vénus ou d'animaux et autres objets cultuels au Gravettien.

Pendant les premières sédentarisations de l'homme au Néolithique (9000 - 3300 avant J.C), la terre cuite a été utilisée pour fabriquer des objets usuels tels des plats, des cruches, des urnes funéraires.

Ce matériau a fait son apparition dans les Alpes au cours du Ve millénaire avant J.C alors que son usage était généralisé dans tout le Proche Orient.

Un des exemples les plus connus en terre cuite est inscrit au Patrimoine Mondial de L'Humanité : l'armée du Mausolée de l'empereur Qin. Cette armée, datant du  III ou IIe siècle avant J.C., a été découverte en 1974. Elle est composée de 8000 statues grandeur nature de soldats en armures accompagnés de leurs chevaux. Les sujets polychromes ont été cuits au four à 900 degrés.

C'est grâce à cette température de cuisson que l'œuvre monumentale de Qin a résisté aux affres du temps. Moins la température de cuisson est élevée, plus la terre est fragile.

Technique de restauration

La sculpture de la terre cuite par modelage, colombins, moulage... a fait l'objet d'un art florissant à toute époque et dans toute région, de l'Afrique à la Chine en passant bien sûr par la France dont Carpeaux, Clodion, Carrier-Belleuse, Dalou, Houdon, Falconnet et Peyre sont les plus grands noms.

Restaur'Arte nettoie à la vapeur les œuvres encrassées et recréer les volumes perdus tout en respectant la patine d'origine ou en la recréant pour redonner à l'objet son entité tout en conservant le charme du temps passé.

Toutes les restaurations sont faites "à froid". Les volumes perdus sont restitués en résine teintée et patinée comme une terre cuite ayant traversé les siècles. Les résultats sont invisibles et rendent aux objets leur complétude et leur lisibilité.

Restauration des œuvres en terre cuite

 

Restauration d'un pot archéologique

 

La terre cuite est un matériau fragile et délicat qui demande beaucoup d'attention. Elle possède plus que tout autre matériau ce petit "quelque chose" qui lui apporte énormément de charme, qu'il faut conserver et que nous devons restituer le cas échéant: la patine.

Une terre cuite sans patine, sans ces traces subtiles du temps passé, sera plate et sans relief.

De par sa surface plus ou moins lisse et veloutée, la terre cuite accroche la poussière et peut vite s'encrasser avec le temps. Un équilibre est à trouver dans une restauration qui allie reconstitution des formes et reflet d'une œuvre ancienne.

Les différentes étapes de restauration d'une terre cuite

Restaur'Arte nettoie à la vapeur les œuvres encrassées. Étant donné le degré de porosité important des terres cuites, un long séchage à l'air libre est nécessaire avant de passer à l'étape suivante.

Tout volume perdu peut être recréé. La restauration, à proprement dite est donc tout à fait "classique" concernant les terres cuites dites "modernes" datant du XVIe au XIXe siècles.

Pour les terres cuites plus anciennes, les sculptures africaines par exemples, le protocole de restauration est tout autre. Souvent remplies de terre, nous prélevons, tamisons et mélangeons cette terre à des pigments, de l'eau et de la colle à bois ayant le rôle de liant. Cette pâte permet le modelage et la sculpture tout en respectant le matériau d'origine.

La patine

Qu'elle date du IIe siècle avant Jésus-Christ ou du XVIIIe siècle, qu'elle soit issue des mains d'un auteur inconnu ou signée par Jean-Baptiste Carpeaux, la terre cuite bénéficiera toujours d'une patine après restauration. C'est cette ultime étape qui donne tout le caractère à l’œuvre d'art.

Ces patines s'effectuent à sec et à l'aide de pastels ou de pigments appliqués aux doigts. L'humidité des doigts suffit à faire accrocher la couleur à la surface de la terre cuite.

C'est avec la patine restituée que le travail de l'artiste est sublimé, respecté et compris car il n'y a rien de pire qu'un objet ancien ayant l'allure suspecte du "neuf"...l'objet retrouve ainsi tout le charme du temps passé.

Les plus belles restaurations de terre cuite

Groupe sculpté "Les trois sœurs", signé Charles Raphaël Peyre (1872 - 1949).

 
 

 

Ce florilège de photographies illustre l'art de la terre cuite à travers le talent de Jean-Baptiste Carpeaux, Lucca della Robbia, Clodion,  de Wever, Carrier-Belleuse mais aussi de l'art asiatique, mexicain et africain.

Quelque soit le continent, les artistes travaillant la terre cuite ont tous en commun l'esthétique et l'élégance correspondant à leur époque, à leurs us et coutumes.

Images de restauration de terre cuite